Présentation

L’enquête sur l’emploi du temps vise à donner une image aussi fidèle que possible des occupations quotidiennes des personnes. Pour ce faire, il est demandé aux répondants de noter dans un journal toutes leurs activités et le moment auquel elles sont effectuées. De plus, on demande généralement aussi des informations complémentaires sur les activités comme par exemple, la personne avec laquelle cette activité est effectuée, l’endroit où elle a eu lieu,…

La DG Statistique réalisé le travail de terrain en 1999, 2005 et 2013. Elle était responsable de la préparation de l’échantillon, de la collecte des données sur l’emploi du temps, de la réalisation des enquêtes auprès des individus et des ménages et d’un premier contrôle de qualité.

Le Groupe de recherche TOR de la Vrije Universiteit Brussel, quant à lui, a pris en charge le nettoyage et la valorisation de ces données dans le cadre du programme BRAIN (auparavant les projets AGORA) de la Politique scientifique fédérale.

Modalités de l’étude

L'enquête sur l'emploi du temps a été réalisée conformément aux directives d'Eurostat. Elle applique une méthode d'enregistrement par tranches de 10 minutes. Chaque journée du carnet est subdivisée en épisodes de 10 minutes pour lesquels les répondants décrivent librement leur emploi du temps. Pour chaque épisode de 10 minutes, le répondant doit indiquer l’activité qu’il a réalisée, en faisant éventuellement la distinction entre activité principale et activité secondaire, ainsi que le lieu ou le moyen de transport éventuellement utilisé lors d'un déplacement. En plus de la description de l’activité principale, de l’activité secondaire éventuelle, de l’endroit et du moyen de transport, nous avons aussi demandé si d’autres personnes étaient présentes pendant l’activité.

L’option prise par les directives d’EUROSTAT est de laisser le répondant noter librement ses activités. Les activités décrites, qu’elles soient primaires ou secondaires, sont ensuite encodées selon des codes d’activités, de même que le lieu/moyen de transport. Pour l'enquête 2005, la liste d'activités de 1999 a été complétée afin de refléter les changements intervenus dans la société (p. ex. l’utilisation de l’ordinateur). En 2013, les nouvelles directives d'EUROSTAT de 2008 ont été appliquées et le nombre de codes d'activité uniques a été porté à 415. Cette opération ne met pas en péril la comparabilité des résultats des différentes enquêtes.

L'enregistrement dans le journal a été associé à deux questionnaires: un questionnaire ménage et un questionnaire individuel. En 1999 et 2005, les deux questionnaires ont été remplis par un enquêteur dans le cadre de l’enquête sur le budget des ménages (EBM). En 2013, l’enquête sur l’emploi du temps a été couplée pour la première fois à l'Enquête sur les forces de travail (Labor Force Survey). Un sous-échantillon de cette enquête a été invité à participer à l’enquête sur l’emploi du temps. Outre les informations sur les variables socio-démographiques, le questionnaire individuel contient des informations sur la situation professionnelle, les revenus, l’état de santé et les loisirs. Le questionnaire ménage porte notamment sur le logement, les dépenses périodiques, les biens d’équipement, la garde des enfants ainsi que sur l’aide aux membres de la famille. Les questionnaires de 1999, 2005 et 2013 sont comparables pour la plupart des variables essentielles.

L’enquête sur l’emploi du temps de 1999 s'est déroulée de décembre 1998 à janvier 2000, l'enquête 2005 de janvier 2005 aux premières semaines de janvier 2006. Dans les deux cas, la période d’enregistrement a été le mois qui suit le mois de référence de l'enquête sur le budget des ménages. L’enquête sur l’emploi du temps de 2013 a été réalisée de janvier 2013 à février 2014. L'enregistrement a été effectué directement après que l'Enquête sur les forces de travail ait été remplie. Un algorithme a été développé afin de répartir le mieux possible les jours d'enregistrement entre les différents jours de la semaine et les différents mois de l'année, pendant la période de travail de terrain. Tous les membres du même ménage ont enregistré les données pour les deux mêmes jours.